Atelier « Le jardin connecté »

Le vendredi 24 février 2017, dans le cadre de la journée d’atelier sciences,nous avons découvert un jardin connecté.

Ce jardin connecté fonctionne grâce à des capteurs ( ici, avec des clous ) dont l’un envoie un courant électrique dans la terre, l’autre le reçoit. On mesure l’intensité du courant qui passe : si le courant est fort, la terre est humide et inversement, si le courant est faible, la terre est sèche. Ces mesures sont transmises au module électronique Arduino. Celui-ci traite ensuite les informations qui sont affichées sous forme de tableau sur l’ordinateur qui lui est relié. jardinconecté2

Dans cette activité, l’animateur nous a présenté un jardin connecté miniature composé de petits pots remplis de terre. Quand il a rajouté de l’eau dans un des pots, les valeurs qui s’affichaient sur l’ordinateur ont augmenté.

Nous avons trouvé cette activité très intéressante, car ce système permet de ne pas gaspiller de l’eau par un arrosage inutile.

Gael Corcuff, Anthony Gougé, Alban Laho et Gaël Chamayou

Publicités

Conférence : Le Bétabioled

Le vendredi 24 février 2017, dans le cadre de la journée d’atelier sciences,  Lorianne, responsable communication de l’entreprise Archimej Technologie nous a présenté un nouvel objet connecté (qui s’occupe de notre santé) « Betabioled ».

betabioled1

 

C’est un analyseur de sang qui nous permet de savoir si nous avons une maladie du cœur, du rein etc…

 

Comment ça marche ?

Betabioled est livré avec une épine qui permet de prélever une petite goutte de sang que l’on place ensuite sur une languette et qu’on pose dans la machine.

Betabioled va ensuite envoyer des rayons lumineux qui vont traverser le sang et la machine va ensuite analyser les rayons lumineux avant d’avoir traversé le sang et après avoir traversé le sang. Il va ensuite donner le résultat sur l’application liée à celui-ci.

Les résultats peuvent être aussi envoyés a votre médecin généraliste.

Notre avis

Je trouve cet appareil intéressant pour les personnes qui ont une maladie chronique, elles n’ont pas besoin de revenir souvent chez leur médecin pour analyser leur sang. C’est une bonne initiative et il nous montre que les objets connectés sont aussi utiles pour notre santé.

betabioled3

 

Prix : 500€

Sortie : 2018 

 

Goupil Loryann

Acker Manuel

Bissemo Patrick

Martin-Ferdi Farès

4E

Conférence sociale

Les classes de 4eE et 4eD ont assisté à une conférence centrée sur les objets connectés et leurs impacts sur notre quotidien .

Au long de la conférence, nous avons débattu sur les avantages et les inconvénients des objets connectés, qui ont peu à peu envahi notre quotidien.

Lors de cette conférence, deux idées sont rapidement sorties du lot : ceux qui pensaient que vivre sans les objets connectés était impossible et ceux qui pensaient que ces derniers ne devaient que nous assister.

Vivre sans les objets connectés ?? Impossible ! On peut faire sans !
*Leur principal argument ? Affronter une situation d’urgence (prévenir la police ou le

SAMU) et devoir se débrouiller sans les téléphones portables. Pour beaucoup, cela signifie ne rien pouvoir faire, être inutile.

*Avoir un téléphone, un ordinateur, tablette etc, n’est que positif pour simplifier le quotidien (internet, sms, appels, applications en tout genre… )

*Ne pas avoir de téléphone portable dans ce genre de situation ne signifie pas ne rien pouvoir faire. Il suffit d’alerter les gens autour de nous, voir aller frapper à une porte pour réclamer de l’aide. Oui, le téléphone est requis pour prévenir mais ne pas en avoir ne doit présenter une justification pour ne pas réagir.

*A force de les utiliser pour tout, les objets connectés ne sont plus une aide mais les instruments eux-mêmes (GPS).

De plus les moteurs de recherche collectent les données de nos recherches afin d’afficher des publicités ciblées, propres à la consommation. Et nous ne sommes pas protégés non plus en navigation privée : votre employeur ou le moteur de recherche peut à tout moment voir et se renseigner sur ce que vous avez recherché…

Si nous ne sommes pas nés avec les objets connectés, c’est qu’il y a une raison. Nous sommes capable de faire sans même si nous apprécions tout les jours la présence d’internet ou des applications qui nous divertissent. Néanmoins, à force de trop faire confiance aux machines, nous ne savons plus faire sans. Plus de carte papier mais des GPS, plus besoin d’ouvrir votre frigo pour savoir si vous devez racheter quelque chose…

La technologie est à double tranchant : comment ferions nous si un jour tous les objets connectés venaient à disparaître de nos vies ? Eh bien malheureusement pour certains… pas grand-chose.

Gaëlle Cavadini / Capucine Lefebvre / Pauline Ser / Clément Bulté / Lucas Barouky

Source image: http://www.bitrebels.com