Le fort de Palaiseau

Le week-end du 16 et 17 septembre, des bâtiments étaient ouverts à l’occasion des journées du patrimoine. C’est l’occasion pour vous de découvrir le fort de Palaiseau.
​​​Des forts ?
​​Le fort de Palaiseau fait partie des 18 forts édifiés entre 1874 et 1881 suite à la défaite contre la Prusse (guerre de 1870) pour former le système Séré des Rivières. Ils sont accompagnés de 5 redoutes* et de 34 batteries. Tous ces édifices avaient pour but de protéger Paris.
*petit fort ou système de défense externe à un plus grand fort
​​​Le fort et la guerre
​​Le fort de Palaiseau est un édifice militaire. Il pouvait accueillir 1500 soldats dans 86 pièces et 13 hectares. Il contenait deux stocks de poudre noire (95 et 130 tonnes). Le fort abrite aujourd’hui les locaux de l’ONERA (depuis 1947) qui cherchait un endroit sécurisé et souterrain pour y faire des expériences. Je ne vais pas raconter la guerre mais voici quelques anecdotes qui peuvent vous intéresser :
-Durant certains moments de la guerre de 14-18, le fort de Verdun était occupé par les allemands dans les étages supérieurs et par les français dans les sous-sols. Les conduits d’aérations se sont transformés en champs de guerre : ils étaient utilisés pour envoyer des gaz toxiques à l’ennemi ! Sympa les voisins !
​- Les français portaient des pantalons rouges au début des temps de guerre . Ils ont finalement changés pour un uniforme bleu. Bonjour la discrétion !
​- Dans le fort, un four a été construit, mais il n’a jamais servi. Pourquoi faire du pain alors que dehors, c’est la guerre ?
​- Les canons des français se chargeaient par l’avant, et ceux des allemands par l’arrière. Qui étaient les plus rapides ?
​- Il fallait huit hommes pour charger un canon.
​​Quelques images…

​​

​​

​​Les batteries
Notre fort est accompagné de deux batteries : la batterie de la Pointe et la batterie de l’Yvette. La batterie de l’Yvette est aujourd’hui occupée par l’ENSTA. La batterie de la Pointe ( en restauration ) est visitable lors des journées du patrimoine. Elle pouvait accueillir 200 soldats dans 26 pièces, mais elle n’aura jamais servi.
​​Quelques images…

Aujourd’hui, ces édifices ne servent plus à la guerre, mais ils continuent de vivre, que ce soit pour des entreprises ou bien pour la curiosité des visiteurs et le bonheur des passionnés d’histoire !
Publicités